Otoplasties

Qu’est-ce qu’une chirurgie des oreilles ?


L’otoplastie, ou chirurgie esthétique des oreilles, est l’intervention qui permet de recoller les oreilles.

  • Elle peut être pratiquée chez les enfants comme chez les adultes
  • Elle peut être pratiquée à partir de l’âge de 7 ans, dès lors que l’enfant se plaint de son aspect et en souffre.
  • En effet, à cet âge, les oreilles ont pratiquement atteint leur taille adulte.
  • Le traitement des oreilles décollées (otoplastie) ne peut être que chirurgical.
  • L’intervention vise à corriger définitivement les anomalies de l’oreille en remodelant le cartilage,
  • de façon à obtenir des oreilles « recollées », symétriques, de taille et d’aspect naturels

image(3)

Pourquoi avoir recours à une otoplastie ?


Les oreilles décollées constituent une malformation mineure fréquente,

  • qui associe généralement l’absence d’ourlé à la partie haute du pavillon auriculaire
  • et le décollement du pavillon par rapport à la nuque
  • Uni- ou bilatérale, cette malformation est souvent asymétrique.

La consultation


Lors de la première consultation,

  • votre chirurgien a pris connaissance de vos désirs et,
  • après vous avoir examiné,
  • il vous a informé des différentes possibilités adaptées à votre cas.

Des photographies ont été effectuées afin de pouvoir suivre l’évolution morphologique de vos oreilles.

Comment se déroule une otoplastie


  • Durée de l’intervention : l’opération dure entre 30 et 60 minutes, selon qu’une ou deux oreilles sont traitées.
  • Durée d’hospitalisation : ambulatoire (vous entrez et sortez de la clinique le même jour). L’hospitalisation a lieu le matin de l’intervention à jeun.
  • Type d’anesthésie : locale potentialisée (Diaz-analgésie). Chez l’enfant, une anesthésie générale peut être nécessaire si l’enfant est trop craintif. En cas d’anesthésie autre que purement locale, le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention.

 

  • Certains médicaments favorisant le saignement ne devront pas être pris pendant les 10 jours précédent l’intervention (aspirine, anti-inflammatoires, anti-coagulants…)
  • Certains médicaments peuvent être pris avant l’intervention pour atténuer l’œdème et les ecchymoses post-opératoires.
  • La tête et les cheveux seront soigneusement lavés la veille de l’opération
  • Pour les garçons, une coupe de cheveux bien courte est souhaitable. (Pour les filles, une queue de cheval sera la bienvenue)

Les suites d’une otoplastie


Il existe généralement des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflement) des oreilles qui disparaissent en deux à trois semaines.

  • Les fils sont retirés après 2 semaines.
  • Jusqu’à l’ablation des fils, un bandeau protecteur doit être porté jour et nuit ; ensuite, il est encore gardé pendant 2 semaines uniquement la nuit.
  • Durant cette période, les activités physiques ou sportives avec risque de contact devront être évitées.
  • La reprise du travail / des cours peut avoir lieu le lendemain de l’intervention,
  • mais un arrêt de travail allant jusqu’à 15 jours peut être nécessaire, notamment si la profession ne permet pas le port du bandeau.
  • L’exposition au grand froid est déconseillée pendant au moins deux mois compte-tenu du risque de gelures du fait de la diminution transitoire de la sensibilité des oreilles.

Les risques d’une otoplastie


Une otoplastie, bien que réalisée essentiellement en esthétique, reste une intervention chirurgicale impliquant des risques liés à tout acte médical, si minime soit-il. Il faut distinguer les complications liées au geste chirurgical de celles liées à l’anesthésie.

En ce qui concerne le geste chirurgical :

  • L’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patients sont pleinement satisfaits de leur résultat.
  • Malgré leur rareté, les complications possibles sont : légère asymétrie, petites irrégularités de reliefs, rétrécissement de l’orifice du conduit auditif, perception des fils profonds
  • Ces petits défauts, quand ils existent, sont habituellement discrets et n’attirent pas le regard.
  • Ils restent accessibles à une petite « retouche » qui se fera la plupart du temps sous simple anesthésie locale.
  • Un hématome ou une infection peuvent survenir, comme après toute intervention, même si ils sont exceptionnels (relais par traitement antibiotique)
  • Une nécrose cutanée est exceptionnelle (dû à un trouble de la circulation sur une peau très fine)
  • L’apparition d’une cicatrice chéloïdienne (en relief, derrière l’oreille). Sa survenue nécessite l’injection intra-cicatricielle d’un corticoïde. Ce risque est beaucoup plus fréquent chez les sujets à peau pigmentée (surtout sur les peaux noires) et ceux qui ont déjà eu des cicatrices chéloïdiennes.

En ce qui concerne l’anesthésie :

  • lors de la consultation, le médecin anesthésiste informera lui-même le patient des risques anesthésiques.
  • Ces risques sont extrêmement faibles, puisqu’il s’agit d’une anesthésie locale (éventuellement potentialisée).

Les cicatrices d’une otoplastie


Les cicatrices seront cachées derrières les oreilles.

  • Dans certains cas, de petites incisions complémentaires seront pratiquées à la face antérieure du pavillon,
  • mais elles seront alors dissimulées dans des replis naturels.
  • Il convient de remarquer qu’à aucun moment les cheveux ne sont coupés.

cicatrice otoplastie  cicatrices otoplastie

Après une otoplastie


La forme définitive des oreilles ne peut être jugée qu’après 3 mois et l’aspect final des cicatrices au bout de 6 mois.

  • C’est le temps nécessaire pour que les tissus se soient assouplis et que la totalité de l’œdème se soit résorbé, laissant apparaître nettement les reliefs de l’oreille.
  • Passé ce délai, seules les cicatrices seront encore un peu rosées et indurées avant de s »estomper
  • L’intervention aura le plus souvent permis de corriger efficacement les anomalies présentes
  • et d’obtenir des oreilles normalement positionnées et orientées, bien plicaturées, symétriques, de taille et d’aspect naturels, non hypertrophiées.
  • Les résultats sont définitifs.
  • Les résultats de l’intervention persistent à vie, puisque l’on agit sur l’architecture cartilagineuse de l’oreille qui est remodelée pour obtenir la forme désirée.