RĂ©duction mammaire 🍈 chirurgie de rĂ©duction des seins


 

Qu'est-ce qu'une rĂ©duction mammaire 🍈 ?

La rĂ©duction mammaire 🍈, ou chirurgie de rĂ©duction des seins, permet de rĂ©duire un volume de seins trop important.

  • L'intervention rĂ©alise l'ablation du tissu glandulaire en excĂšs.
  • On conserve un volume en harmonie avec la silhouette de la patiente et conforme Ă  ses dĂ©sirs.
  • Ce volume glandulaire rĂ©siduel est ascensionnĂ©, concentrĂ© et remodelĂ©.
  • Il faut ensuite adapter l'enveloppe cutanĂ©e, ce qui impose de retirer la peau en excĂšs de maniĂšre Ă  assurer une bonne tenue et un bon galbe aux nouveaux seins.

Réduction mammaire bilatérale vue de face avant-apres
Hypertrophie mammaire vue de face duo
RĂ©duction mammaire vue de face avant-apres


 

Pourquoi avoir recours à une réduction de la taille de sa poitrine ?

  • L'hypertrophie mammaire est dĂ©finie par un volume des seins trop important, notamment par rapport Ă  la morphologie de la patiente.
  • Cet excĂšs de volume est en gĂ©nĂ©ral associĂ© Ă  un affaissement des seins (ptĂŽse mammaire) et parfois Ă  un certain degrĂ© d'asymĂ©trie.
  • Cela implique presque toujours un retentissement physique et fonctionnel (douleurs du cou, des Ă©paules et du dos, gĂȘne pour la pratique des sports, difficultĂ©s vestimentaires, etc.) et frĂ©quemment un retentissement psychologique notable. Ces troubles justifient la prise en charge par l'Assurance Maladie.
  • Les seins peuvent ĂȘtre trop gros s’ils se dĂ©veloppent trop Ă  la pubertĂ© (hypertrophie glandulaire) ou si un surpoids occasionne une accumulation de graisse Ă  leur niveau (hypertrophie graisseuse).
  • La rĂ©duction mammaire 🍈 a pour but de rĂ©duire le volume des seins, de corriger la ptĂŽse, de corriger une asymĂ©trie, afin d'obtenir deux seins harmonieux en eux-mĂȘmes et par rapport Ă  la morphologie de la patiente (deux seins rĂ©duits, ascensionnĂ©s, symĂ©trisĂ©s et remodelĂ©s).

 

Quelles sont les Ă©tapes d'une rĂ©duction mammaire 🍈 ?

 

La consultation :

  • Permet de dĂ©finir le volume mammaire que dĂ©sire la patiente.
  • Des exemples photographiques sont utiles pour dĂ©terminer ce volume (photos apportĂ©es par la patiente).
  • Une mammographie prĂ©opĂ©ratoire doit ĂȘtre pratiquĂ©e s’il n’y en a pas eu dans les trois annĂ©es prĂ©cĂ©dentes.
  • Cela permet de dĂ©pister toute anomalie prĂ©opĂ©ratoire et de servir de rĂ©fĂ©rence pour toute mammographie ultĂ©rieure.
 

L’intervention :

  • DurĂ©e de l'intervention : de 2h30 Ă  3h30.
  • DurĂ©e d'hospitalisation : 2 Ă  4 jours.
  • Type d'anesthĂ©sie : gĂ©nĂ©rale.
  • Il est important d’arrĂȘter de fumer, au moins dans les 2 mois prĂ©cĂ©dant l’intervention, afin de diminuer au maximum le risque de complications postopĂ©ratoires.
  • Avant l’intervention : certains mĂ©dicaments ne devront pas ĂȘtre pris 10 jours avant l’intervention : aspirine, anti-inflammatoires, anti-coagulants, etc. Certains mĂ©dicaments peuvent ĂȘtre pris avant l’intervention pour attĂ©nuer l’ƓdĂšme et les ecchymoses postopĂ©ratoires.
  • L’intervention est pratiquĂ©e avec la patiente en position assise, afin d’obtenir le rĂ©sultat le plus symĂ©trique possible.
  • Un drainage par des redons extĂ©riorisĂ©s au niveau des aisselles permet de diminuer les risques d’hĂ©matome : ces redons seront retirĂ©s le jour de la sortie.
 

Les suites d’une rĂ©duction mammaire 🍈 :

  • Il existe gĂ©nĂ©ralement des ecchymoses (bleus) et un ƓdĂšme (gonflement) des seins qui disparaissent en quelques semaines.
  • En revanche, l’intervention n’est pas ou trĂšs peu douloureuse.
  • Il n’y a pas de fils Ă  retirer, puisque les sutures sont faites avec des fils rĂ©sorbables enfouis.
  • Un soutien-gorge de sport en tissu Ă©lastique s’ouvrant par l’avant doit ĂȘtre portĂ© jour et nuit pendant un mois.
  • Durant cette pĂ©riode, tout sport est interdit, de mĂȘme que le port de charges lourdes.
  • Lorsque l’intervention est prise en charge par l’assurance maladie, un arrĂȘt de travail d’une quinzaine de jours est prescrit.
  • Cependant, la reprise du travail peut ĂȘtre plus prĂ©coce pour les mĂ©tiers ne nĂ©cessitant pas d’effort physique et peu fatigants.
  • Les cicatrices ne doivent pas ĂȘtre exposĂ©es au soleil pendant les 6 mois qui suivent l’intervention.
 

Les résultats :

  • La forme dĂ©finitive des seins ne peut ĂȘtre jugĂ©e qu’aprĂšs 3 mois et l’aspect final des cicatrices au bout de 6 Ă  12 mois.
  • La poitrine a alors le plus souvent un galbe harmonieux, symĂ©trique ou trĂšs proche de la symĂ©trie, et naturel.
  • Au-delĂ  de l'amĂ©lioration locale, cette intervention a en gĂ©nĂ©ral un retentissement favorable sur l'Ă©quilibre du poids, la pratique des sports, les possibilitĂ©s vestimentaires et l'Ă©tat psychologique.
  • Le sein opĂ©rĂ© est un sein qui reste naturel et sensible, notamment aux variations hormonales et pondĂ©rales.
  • L'intervention d’une plastie mammaire de rĂ©duction ne perturbe pas le dĂ©pistage mammographique du cancer du sein.
  • Cependant, l’intervention peut faire apparaĂźtre certaines images mammographiques qui ne doivent pas inquiĂ©ter.
  • Il est utile de faire une mammographie prĂ©opĂ©ratoire, pour vĂ©rifier que ces images n’existaient pas avant l’intervention.
  • L’allaitement est possible dans plus de la moitiĂ© des rĂ©ductions mammaires. Il est cependant recommandĂ© d’attendre au moins 6 mois aprĂšs l’intervention avant d’entreprendre une grossesse. Les rĂ©sultats dĂ©finitifs sont durables s’il n’y a pas de grossesse aprĂšs l’intervention, et que le poids reste (relativement) stable.
  • Plus le volume est rĂ©duit, moins le risque que les seins retombent est grand. Cependant, il est important d’utiliser une technique adaptĂ©e pour Ă©viter la complication esthĂ©tique la plus frĂ©quente. Celle-ci est une rĂ©cidive de ptĂŽse qui se produit dans l’annĂ©e suivant l’opĂ©ration, avec dĂ©roulement de la partie basse du sein, le haut des seins qui se vide Ă  nouveau ainsi que les arĂ©oles qui regardent vers le haut.
  • L’aspect esthĂ©tique se dĂ©tĂ©riore dans un premier temps, puis se stabilise. Une rĂ©intervention est alors nĂ©cessaire si on veut redonner un aspect satisfaisant Ă  la poitrine.
  • Les cicatrices finales dĂ©pendent de diffĂ©rents paramĂštres (volume des seins, degrĂ© de ptĂŽse, qualitĂ© de la peau, etc.). Ces cicatrices sont toujours situĂ©es autour de l’arĂ©ole et gĂ©nĂ©ralement ont en plus une forme de "T" Ă  l’envers sous l’arĂ©ole (verticale jusqu’à la base des seins et horizontale dans le sillon sous-mammaire). La cicatrice horizontale peut ĂȘtre raccourcie, voire supprimĂ©e dans certains cas, avec une cicatrice finale en "I".

 

Quels sont les risques lors d'une chirurgie de réduction des seins ?

  • Comme pour toute intervention chirurgicale existe un risque d’hĂ©matome ou d’infection postopĂ©ratoires, bien que cela soit trĂšs rare. Ils nĂ©cessitent un traitement adaptĂ© (drainage, antibiotiques, etc.).
  • Une nĂ©crose cutanĂ©e peut trĂšs rarement survenir au niveau des arĂ©oles ou des cicatrices verticales et horizontales. Elle prolonge la durĂ©e de cicatrisation et laisse une cicatrice large qui peut ĂȘtre reprise secondairement. Cette complication est grandement favorisĂ©e par le tabagisme. Ainsi, l’arrĂȘt du tabac est recommandĂ© au moins un mois avant l’intervention.
  • La sensibilitĂ© de l’arĂ©ole et du mamelon est gĂ©nĂ©ralement diminuĂ©e aprĂšs l’intervention, mais elle se normalise le plus souvent en quelques mois.
  • Les cicatrices peuvent ĂȘtre larges ou hypertrophiques (en relief), de façon imprĂ©visible. Elles peuvent parfois nĂ©cessiter une retouche chirurgicale lorsqu'elles sont larges ou des injections de corticoĂŻdes lorsqu'elles sont hypertrophiques.
  • Enfin, une asymĂ©trie des seins existe parfois aprĂšs l’intervention. Elle est d’autant plus frĂ©quente qu’existait une telle asymĂ©trie auparavant. Elle peut nĂ©cessiter une retouche chirurgicale plusieurs mois aprĂšs l'intervention.

En ce qui concerne l'anesthĂ©sie, lors de la consultation, le mĂ©decin anesthĂ©siste informera lui-mĂȘme la patiente des risques anesthĂ©siques.

  • Il faut savoir que l'anesthĂ©sie induit dans l'organisme des rĂ©actions parfois imprĂ©visibles, et plus ou moins faciles Ă  maĂźtriser : le fait d'avoir recours Ă  un anesthĂ©siste parfaitement compĂ©tent, exerçant dans un contexte rĂ©ellement chirurgical fait que les risques encourus sont devenus statistiquement presque nĂ©gligeables.
  • Il faut savoir, en effet, que les techniques, les produits anesthĂ©siques et les mĂ©thodes de surveillance ont fait d'immenses progrĂšs ces vingt derniĂšres annĂ©es, offrant une sĂ©curitĂ© optimale, surtout quand l'intervention est rĂ©alisĂ©e en dehors de l'urgence et chez une personne en bonne santĂ©.

Voir les photos Avant / AprĂšs de rĂ©duction mammaire 🍈


 

Quel est le prix d'une rĂ©duction mammaire 🍈 ?

Combien coĂ»te une rĂ©duction mammaire 🍈 ? Vous pouvez retrouver les honoraires pratiquĂ©s par les chirurgiens de la Policlinique EsthĂ©tique Marigny Vincennes ici :


Fiche d'information SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique)

DerniĂšre modification :

4.9/5 - (134 votes)
01 53 66 30 30
Prendre RDV
Nous contacter

Instagram Dr Gerbault