Rhinoplastie ethnique

rhinoplastie ethnique

 

 Qu’est-ce qu’une Rhinoplastie Ethnique ?


La rhinoplastie ethnique se réfère à la rhinoplastie réalisée chez des patients d’origine non caucasienne.
  • Cela concerne donc les patients d’origine africaine, des Caraïbes, d’Asie, du Moyen-Orient, d’Inde ou d’Amérique du Sud.
  • Il est entendu que chacune de ces origines a ses spécificités et que les techniques doivent être adaptées à ces caractéristiques.
  • Les rhinoplasties ethniques sont nombreuses, en raison des nombreuses spécificités ethniques existantes.

Cependant, ils ont souvent des caractéristiques communes:

  • les patients ont généralement une peau épaisse, un cartilage moins puissant et des os plutôt courts.
  • Le résultat est un nez large, plat et plutôt creux avec une pointe ronde mal définie et des ailes larges au nez.
  • La correction nécessite une rhinoplastie d’augmentation (pas une diminution).

Chaque chirurgien a ses habitudes et chaque stratégie présente ses avantages et ses inconvénients,

  • Les prothèses (implants) en silicone, Medpor notamment, a une certaine popularité pour élever l’arrière du nez trop plat.
  • Mais tout corps étranger placé dans le nez crée un risque plus élevé d’affinement de la peau ou des muqueuses et surtout d’infection.
  • Ces infections de la prothèse peuvent avoir un effet dévastateur sur le nez et entraîner des déformations difficiles à corriger même après l’élimination de la prothèse.
  • La prothèse pose encore plus de risque sur une rhinoplastie secondaire, où les tissus ont déjà été travaillés et sont donc plus minces, parfois moins vascularisés.
  • Nous perdons progressivement le bénéfice de l’augmentation, la peau peut rester en permanence inflammée

Personnellement, je n’utilise que des greffes tirées du patient pour traiter la rhinoplastie ethnique primaire ou secondaire, pour éviter tous ces risques.

  • Le travail est par contre plus long et plus technique car il est parfois nécessaire de recourir à des greffes coûteuses, ce qui est également la cas de la rhinoplastie ethnique secondaire.
  • Un véritable filtrage de ces nez très large et mal définis se traduit par un renforcement global des structures de soutien du nez et l’utilisation des greffons de cartilage d’apposition.
  • L’œdème postopératoire est souvent prolongé pour la rhinoplastie ethnique secondaire (plus d’un an).

Les rhinoplasties ethniques sont des opérations particulièrement délicates et complexes pour des résultats optimaux, et il est donc important de choisir un chirurgien familier de ce type de rhinoplastie.

Pourquoi avoir recours à une Rhinoplastie Ethnique ?


La majorité des patients veulent avoir un nez plus fin, plus étroit et mieux défini.

Il y a deux causes principales de ce manque de finesse:

  • L’épaisseur de la peau associée à la présence habituelle d’un compartiment gras sous une peau importante à la pointe (entre les dômes)
  • Le manque de soutien de l’autre côté du nez, soit le dos ou la pointe et la base du nez.

La rhinoplastie doit donc réparer au mieux ces éléments:

  • seule l’épaisseur de la peau peut être réduite au-delà du dégraissage.
  • En essayant de réduire le nez avec toutes ces caractéristiques par les résections du cartilage, le dégraissage, la réduction des narines, permet rarement d’obtenir un bon résultat.
  • Il est donc essentiel de préciser que seule une rhinoplastie d’augmentation structurelle affinera le nez,
  • et il faut accepter d’avoir un nez un peu plus projeté, et plus rigide, pour bénéficier d’un véritable raffinement.

 

Quelles sont les étapes pour faire une Rhinoplastie Ethnique ?


1/ La consultation

La consultation en cas de rhinoplastie ethnique a lieu de la même manière que pour d’autres types de rhinoplastie.

  • Il faut toutefois savoir que les simulations informatiques sont très compliquées dans le cas de la rhinoplastie ethnique,
  • car de nombreux changements générés par la transaction ne sont pas visibles avec le logiciel de simulation.
  • Ainsi, après un examen complet du nez, une simulation est encore effectuée pour comprendre le concept de rhinoplastie d’augmentation,
  • Ensuite, des exemples sont présentés, correspondant aux origines et aux caractéristiques morphologiques du patient,
  • afin de visualiser les cicatrices et l’évolution postopératoire au résultat final.

2/ L’intervention, les spécificités de la rhinoplastie ethnique

La rhinoplastie ethnique de raffinement nécessite une stratégie et une chronologie opérationnelle très spécifiques.

  • Il s’agit d’avoir des changements et des résultats réels, tout en conservant les caractéristiques ethniques.
  • Il est également nécessaire de renforcer la déficience du support du nez et de l’augmenter.
  • plutôt que d’essayer de l’affiner par une réduction de la rhinoplastie (qui génère généralement plus de problèmes qu’elle ne résout).
  • La stratégie thérapeutique que j’ai créée (adoptée par de nombreux chirurgiens de la rhinoplastie ethnique) est relativement longue, de 3 à 4 heures d’opération.
  • Onze temps de fonctionnement successifs, basés sur l’élimination presque systématique d’un fragment de côtes et d’un tissu sous le cuir chevelu pour renforcer la structure du nez.
  • Les cicatrices de ces échantillons sont situées pour l’un, dans les cheveux, sans couper les cheveux, et l’autre est située dans le pli sous la poitrine pour les femmes ou sur la poitrine pour les hommes.
  • En outre, il est assez courant de réduire le nez, fait avec une petite cicatrice dans le pli autour des narines.

3/ Les suites de l’intervention

Les aspects qui différencient ce qui suit une rhinoplastie ethnique par rapport à d’autres rhinoplasties sont:

  • La durée prolongée de l’œdème postopératoire, sans être nécessairement plus grand, il persiste plus longtemps.
  • Et il n’est pas rare que le résultat final ne puisse être estimé à 2 ans après l’opération.
  • Cependant, il n’y a presque jamais de bleu (ecchymose) après la rhinoplastie ethnique, et encore moins de l’utilisation de la rhinoplastie ultrasonique.

4/ Les risques de la rhinoplastie ethnique

Comme pour toute rhinoplastie, et plus spécifiquement avec la rhinoplastie ethnique, le principal risque est de ne pas avoir le résultat souhaité.

  • Ce risque est principalement lié aux techniques utilisées et c’est pourquoi j’ai migré depuis 15 ans sur des techniques plus complexes et sophistiquées donnant des résultats significatifs.
  • À l’inverse, les techniques de réduction simples, même si elles sont associées à l’ajout de greffe (y compris la pointe ou le dos du nez), ne permettent pas souvent d’obtenir le même degré de raffinement.
  • Enfin, nous devons nous rappeler que tout corps étranger placé dans le nez, soit le silicone, Medpor, Gore tex, le derme acellulaire, etc. … peuvent être infectés tôt ou tard, entraînant de réelles déformations esthétiques du nez, parfois irréversibles.
  • Cela ne signifie pas que ces processus devraient être interdits, mais les risques potentiels doivent être bien expliqués avant.

C’est pourquoi je n’utilise que des greffes tirées du patient, et pas de corps étranger.

Toutes les rhinoplasties