Rhinoplastie médicale par injections sans chirurgie

Très populaires depuis quelques années, les rhinoplasties médicales consistent à modifier la forme du nez par des injections, le plus souvent d’acide hyaluronique, éventuellement avec un complément de Botox dans de rares cas. D’autres produits de comblement sont également injectés par certains médecins, mais ils n’ont pas d’antidote et peuvent être à l’origine de certaines complications irrémédiables. Il s’agit au final d’un remodelage du nez sans chirurgie qui se pratique au cabinet.

 

 


 

Dans quels cas la rhinoplastie médicale est-elle possible ?

Le principe essentiel de la rhinoplastie médicale est d’atténuer certains contours par injection de produit de comblement autour du relief à atténuer, et de rééquilibrer certaines dysharmonies ou asymétries du nez par des injections qui vont les atténuer.

L’exemple le plus habituel est celui d’une petite bosse liée essentiellement au fait que le haut du nez (racine du nez) soit trop creux. L’injection de la racine va atténuer la bosse, voir la camoufler complètement si la bosse est très modérée. En revanche, le dos du nez ne sera pas creusé, comme il peut l’être plus ou moins lorsqu’une bosse est corrigée par la chirurgie. Les autres cas de correction classiques sont une pointe du nez légèrement tombante, une pointe du nez qui manque légèrement de projection, une petite déviation de l’axe du nez.

De façon globale, plus on injecte d’acide hyaluronique, plus on augmente le volume du nez, plus on risque de l’élargir et de lui faire perdre de la finesse. Il s’agit donc de ne pas pousser les indications de remodelage du nez sans chirurgie, pour ne pas risquer d’aboutir à un nez plus fort, plus masculin, trop large...

Enfin, des certains cas de pointe qui tombe beaucoup lors de l’élocution, ou au sourire, ou bien d’ailes du nez qui s’épatent beaucoup au sourire, il est possible d’atténuer ces problèmes par des injections de Botox dans les muscles en cause.

 

Retouche d'imperfections après une rhinoplastie chirurgicale

Dans certains cas de défauts survenus après une ou plusieurs rhinoplasties, une correction peut se faire par injection d’acide hyaluronique. C’est le cas notamment lorsque surviennent des creux localisés ou plus diffus (ensellure), ou qu’il y a des petites bosses résiduelles, des petites asymétries, une légère rétraction de l’aile du nez, un contour de cartilage trop visible, etc.

Il faut savoir que ces injections doivent être effectuées avec précaution et sous surveillance, car peut survenir dans ces cas très particuliers après une première opération du nez :

  • Très rarement une nécrose plus ou moins diffuse du nez. Elles sont heureusement le plus souvent évitables lorsque l’on injecte dès les premiers signes de problème (c’est à dire dans les minutes qui suivent l’injection) de l’hyaluronidase (l’antidote de l’acide hyaluronique).
  • Exceptionnellement une cécité d’un œil, qui n’est généralement pas réversible : article de TopSanté à ce sujet.

 

Dans quels cas la rhinoplastie médicale n’est-elle pas possible ?

Les mauvais cas sont ceux où le nez est déjà trop volumineux, trop grand, trop projeté, avec une bosse importante, ou un nez très large, etc. Le nez ne serait que plus imposant, plus large ou plus projeté après.

Les cas où les résultats sont généralement médiocres sont ceux où la peau est épaisse, ou bien quand la quantité de produits est telle que le résultat sera trop massif, plus large, moins bien défini.


 

Comment se déroule une séance de rhinoplastie médicale à Paris ?

Le Docteur Gerbault examine toujours complètement le nez, de la même façon qu’il le fait avant toute chirurgie du nez. Des photos sous différents angles sont réalisées et des simulations sont faites pour montrer ce que l’on peut obtenir par un remodelage du nez sans chirurgie à l’acide hyaluronique et par une chirurgie du nez.

Aucune préparation particulière n’est nécessaire, hormis l’absence de prise de médicaments favorisant le saignement dans la semaine qui précède l’injection, et la prévention de poussées herpétiques chez des personnes ayant déjà eu ce type de problème.

Une anesthésie locale est faite chez les personnes craignant les piqûres, afin que la séance se déroule sans aucune douleur. Sinon, les produits sont injectés soit avec des petites aiguilles, soit souvent avec des canules qui diminuent encore la sensation douloureuse. Selon l’étendue des zones à corriger, la séance dure 15 à 30 minutes.

Le résultat est immédiatement visible, même si existe très vite une part de gonflement. Cela signifie que le résultat visible immédiatement est plus marqué qu’il sera en définitive. C’est pour cela qu’il est important de faire un contrôle quelques jours après, et faire éventuellement une retouche à ce moment-là.

La peau du nez est habituellement rouge dans les heures qui suivent l’injection. En revanche, toute douleur importante, tout changement net de couleur de la peau lors de l’injection (plus pâle en général) ou tout aspect beaucoup plus sombre de la peau après injection doit aboutir au plus vite à un contrôle, et à l’injection d’hyaluronidase pour éviter tout risque de nécrose cutanée.


 

Quelles sont les suites d’une rhinoplastie médicale ?

Un retour à une activité normale est possible immédiatement après la séance, même si le nez reste un peu rouge et gonflé pendant quelques heures.

L’acide hyaluronique dure généralement de l’ordre de 1 an, voire plus.

Dans certains cas d’injections répétées, il peut persister un effet rémanent de l’injection, probablement parce que l’acide hyaluronique s’encapsule et ne se dégrade plus alors de la même façon.


 

Quels sont les risques d’une rhinoplastie médicale ?

Les risques les plus graves, mais aussi les plus rares sont ceux de nécrose de la peau du nez, et très exceptionnellement de cécité. Ils sont habituellement évitables par une technique appropriée, une bonne surveillance et une prise en charge adaptée en cas de problème.

Les risques les plus fréquents sont ceux d’un résultat imparfait, le plus souvent parce que l’indication est mauvaise et que le remodelage du nez sans chirurgie n’est pas adapté. Les patientes se plaignent souvent alors de nez trop larges, trop massifs, manquant de finesse, de féminité, etc. Il est alors possible de passer ultérieurement par une opération chirurgicale.


En conclusion, il est possible dans certains cas de remodeler le nez sans chirurgie et de modifier certains petits défauts du nez de façon transitoire, mais cependant assez durable. Les indications doivent être bien posées pour ne pas créer de désillusions. Dans les autres cas, une rhinoplastie chirurgicale est l’acte qui est le plus adapté : avec les techniques actuelles très douces et précises de la rhinoplastie ultrasonique, il est possible de corriger simplement la quasi-totalité des problèmes esthétiques du nez.


Fiche d'information SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique)

Dernière modification :