Faut-il choisir un chirurgien esthétique ou un ORL pour une rhinoplastie ?

Faut-il choisir un chirurgien esthétique ou un ORL pour une rhinoplastie ?

Pour beaucoup de patients, le choix du chirurgien qui va leur permettre de se refaire le nez est crucial, et à juste titre, car c’est de ce choix que va dépendre le résultat de leur rhinoplastie, et ce pour toute leur vie.

Qui d’un chirurgien esthétique ou d’un ORL aller voir ?

Les chirurgiens plasticiens :

Il faut savoir que les chirurgiens plasticiens sont formés à la base pour réparer et améliorer l’esthétique de toutes les parties du corps et du visage. Ensuite, certains choisissent de pratiquer des opérations chirurgicales sur l’ensemble du corps et du visage, et d’autres se spécialisent dans un domaine particulier : chirurgie des seins, chirurgie de la silhouette, chirurgie du visage…

Les ORL :

De leur côté, les otorhinolaryngologiste (abrégé ORL) sont formés à traiter les différentes maladies qui touchent le nez, les oreilles et la gorge (pharynx et larynx), et certains se forment ensuite de façon complémentaire à la chirurgie réparatrice et esthétique du visage. De même, il faut savoir que les chirurgiens maxillo-faciaux (qui s’occupent des problèmes de mâchoires et de dents) sont tout naturellement amenés à faire également des rhinoplasties, puisque le nez fait aussi partie de la structure du visage.

Une question de formation avant tout

Dans les deux cas de figure, un chirurgien qui n’a pas eu de formation spécifique en rhinoplastie esthétique et fonctionnelle ne peut pas corriger de façon optimale l’ensemble des problèmes à traiter lors des rhinoplasties.

En effet, chacun des gestes réalisés lors d’une rhinoplastie a un impact sur les structures du nez, et de fait des conséquences sur l’esthétique et la respiration nasale. Il est ainsi extrêmement important d’examiner globalement les aspects esthétiques du nez avant l’opération, en faisant des simulations informatiques avec le patient pour savoir exactement ce que celui-ci souhaite et également pour lui faire comprendre les conséquences des gestes réalisés sur chaque partie du nez et sur la perception globale du nez.

Mais il est tout aussi important d’examiner l’intérieur du nez par différents examens simples réalisés au cabinet, ainsi que la fonction respiratoire nasale, pour dépister d’éventuels problèmes préexistants, pour voir si certains facteurs peuvent créer une gêne respiratoire avant la rhinoplastie.

Enfin durant l’acte opératoire, il est vital d’utiliser des techniques modernes de remodelage des os et des cartilages afin de ne pas abimer les structures du nez, de les préserver au maximum, et de les renforcer. Les techniques combinées de rhinoplastie ultrasonique, de rhinoplastie structurelle et de rhinoplastie de préservation permettent de réaliser cela.

Rhinoplasticien : le meilleur choix

Dans les faits, ce n’est pas entre un chirurgien esthétique plasticien ou un ORL que vous devrez choisir pour vous faire (re)faire le nez, mais plutôt un rhinoplasticien, c’est-à-dire un chirurgien qui se sera formé de façon complémentaire et approfondie sur toutes les chirurgies du nez, qu’elles soient esthétiques ou fonctionnelles.

Il n’y a hélas aucun diplôme officiel qui permette actuellement de différencier ce type de chirurgien.

Alors, le mieux est de faire ses propres recherches, et d’utiliser bien sûr internet. Il faut taper sur Google.fr le nom du ou des chirurgiens que l’on aura repérés avec le mot « rhinoplastie », ou mieux sur Google.com, avec le mot en anglais « rhinoplasty ». Par exemple, les articles et publications scientifiques donnent une vision objective de la notoriété d’un chirurgien, mais aussi de ses compétences.

Il faut aussi parfois faire attention aux avis qui sont publiés sur internet, tant sur Google que sur des forums ou des blogs. En effet, il est souvent impossible de vérifier la véracité de ces avis. Et comme pour les restaurants et les hôtels, il peut y avoir de faux avis, tant provenant du médecin lui-même, que de faux patients ou encore de concurrents. Alors, le bon sens est de mise : par exemple, ce peut être suspect qu’un chirurgien qui débute ait déjà de très nombreux avis tous positifs.

Comparer

Dernière chose : il est important de comparer deux à trois chirurgiens spécialisés en rhinoplastie avant de faire son choix. En effet, nous avons tous notre sensibilité, notre propre feeling, nos propres attentes ; et il est important de pouvoir être en parfaite adéquation avec son chirurgien plasticien ou son ORL afin de faire équipe avant et après l’opération dans le but d’obtenir le meilleur résultat possible à la suite de la rhinoplastie.


Le mot du Docteur Gerbault :

Pour ma part, je suis chirurgien plasticien de formation, spécialisé depuis près de 20 ans dans la chirurgie esthétique du visage. Je me suis également formé durant mes 6 années d'internat à l’ORL et à la chirurgie maxillo-faciale (un an dans chaque spécialité).

Par ailleurs, je travaille au quotidien avec mes collègues et amis dans le cadre de travaux de recherche en rhinoplastie (il s’agit d’un groupe de 12 personnes qui composent l’International Rhinoplasty Research Society) : plus de la moitié sont de formation ORL, et ils m’ont formé depuis près de 8 ans aux dernières avancées en matière de rhinoplastie fonctionnelle, notamment pour la chirurgie de la cloison (septoplasties), des cornets (turbinoplasties) et surtout pour la chirurgie des valves nasales qui joue un rôle majeur dans les problèmes respiratoires qui peuvent survenir après une rhinoplastie si l'on ne tient pas compte de ces paramètres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.