Quel type d’anesthésie pour une rhinoplastie 👃 ?

Anesthésie pour une rhinoplastie

L’anesthésie générale fait peur à plusieurs patients, notamment à ceux qui n’y ont jamais eu recours.


L’anesthésie générale est-elle risquée ?

L'anesthésie générale, c'est d'abord supprimer la sensation de conscience, et donc la sensibilité et la douleur. Elle permet d’aborder de façon extensive le nez et de le remodeler sans aucune contrainte.

Au cours des 50 dernières années, l'anesthésie générale a fait d'énormes progrès. De plus, les parcours de soin sont de plus en plus sécurisés afin de détecter en amont de l'opération les patients à risque.

En France, les normes sanitaires sont parmi les plus strictes au monde. Ces normes peuvent ne pas être aussi strictes dans le cas d'une rhinoplastie en Turquie, en Tunisie, ou ailleurs à l'étranger

Lors d'une rhinoplastie, les risques d’avoir un problème lié à l’anesthésie sont beaucoup plus faibles que ceux d’avoir un mauvais résultat, surtout si le chirurgien n’est pas un expert en rhinoplastie.

En savoir plus sur les risques de l'anesthésie générale sur le site de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR).


Une rhinoplastie sous anesthésie locale est-elle possible ?

Dans le cas d'une anesthésie locale, le nez est la seule partie du corps à être endormie.

En cas d’anesthésie locale potentialisée, certaines zones du nez sont difficilement endormies, notamment la cloison nasale. Or, il ne faut pas limiter les gestes sur la cloison, car c’est un support majeur du nez et celle-ci doit être droite en fin d’opération.

Par ailleurs, l’anesthésie locale peut distordre un peu les reliefs du fait du produit anesthésiant injecté localement, rendant ainsi la correction possiblement moins précise.


Le mot du Docteur Gerbault :

Pour ces raisons de confort du patient et du chirurgien, de précision et de contrôle sur ce qui est effectué, je préfère l’anesthésie générale pour les rhinoplasties primaires, secondaires ainsi que pour les retouches. Dès lors que l’anesthésiste est qualifié et que l’opération se déroule dans une clinique aux normes, avec un patient en bonne santé, les risques inhérents à l’anesthésie générale sont quasiment inexistants. Les médecins anesthésistes avec lesquels je travaille et les cliniques dans lesquels j'opère (la Clinique des Champs Elysées et la Clinique Armand Brillard) répondent parfaitement aux plus strictes exigences.


Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur la chirurgie esthétique.

Date de publication :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.