France, Tunisie, Turquie… dans quel pays faire sa rhinoplastie 👃 ?

France, Tunisie, Turquie : quel pays pour une rhinoplastie ?

La rhinoplastie est l'une des opérations de chirurgie esthétique les plus complexes : en effet, en raison de la situation du nez au milieu du visage, cela en fait la chirurgie esthétique pour laquelle les patients sont les plus exigeants. En cas de nez raté, de rhinoplastie aux résultats insuffisants, le moindre défaut est tout de suite visible et est impossible à cacher pour l'opéré.


Dans quels pays les rhinoplasties sont-elles les moins chères ?

Se faire refaire le nez sans payer cher est une tentation parfaitement compréhensible. Il semble alors logique de se tourner vers des pays considérés comme étant à "bas coût". La Tunisie ou le Maroc sont des pays à 1 ou 2 heures d’avion selon sa localisation en France, et la Turquie est à moins de 4 heures. Ces pays font un marketing appuyé pour le tourisme chirurgical via des tour operators spécialisés sur le marché de l’esthétique low-cost.


Quels sont les bénéfices et les risques de se faire opérer à l’étranger ?

Les prix sont moins élevés à l'étranger

Les bénéfices sont financiers lorsque l’on passe par des organisations low-cost ou certains chirurgiens qui font du marketing dans ce créneau du bas coût. Ces différences de prix s'expliquent par plusieurs facteurs : le coût de la vie et le pouvoir d'achat sont plus faibles en Tunisie et en Turquie qu'en France, les forfaits d'hospitalisation ou de bloc opératoire sont également moins chers que ceux payés en France.

Il existe bien sûr certains chirurgiens tunisiens, marocains, turcs, etc. qui sont parfaitement formés aux techniques actuelles de rhinoplastie, plus longues et complexes que les rhinoplasties anciennes, mais leurs honoraires sont généralement beaucoup plus proches de ceux de leurs confrères français.

En savoir plus : comment est calculé le prix d'une rhinoplastie ?

La qualité du résultat

Les risques et inconvénients concernent bien sûr la qualité du résultat lorsque le chirurgien n’a pas eu une formation optimale, ce qui est compliqué à évaluer auparavant pour des chirurgiens français, mais encore plus pour des chirurgiens étrangers. Les conditions d'obtention du diplôme permettant aux praticiens d'exercer ne sont pas les mêmes à travers les différents pays du monde.

S'il existe bien entendu des cas de rhinoplasties ratées en France, de nombreuses patientes témoignent quotidiennement de leurs mésaventures dues à une rhinoplastie ratée ayant eu lieu à l'étranger sur les divers forums internet et autres groupes Facebook. C'est d'ailleurs cet avis posté aujourd'hui par une patiente sur le site Estheticon.fr qui a motivé la rédaction de l'article que vous êtes en train de lire.

Il faut savoir que fréquemment, ces chirurgies à l’étranger étant réalisées en un temps d'opération très court, le chirurgien a à peine le temps de voir le patient avant l'intervention, ainsi que de prendre réellement le temps de savoir exactement ce qu'il souhaite. Ainsi, certaines personnes se retrouvent avec des nez trop creusés, des pointes trop remontées ou pincées, un aspect de nez en trompette... tout simplement parce que cela est la norme dans le pays où se passe l’opération, comme par exemple en Turquie. Suite à ces fameux "nez en trompette", certains problèmes respiratoires peuvent ensuite survenir quelques mois ou années plus tard.

Le suivi postopératoire

Le suivi postopératoire est une partie extrêmement importante de la prise en charge globale du patient. En effet, il est très compliqué d’assurer un bon suivi à distance, même si des consultations peuvent se faire facilement grâce aux divers moyens digitaux actuels. En cas de problème, même mineur, il est quasi impossible d’avoir un diagnostic et une prise en charge adaptés à distance. En cas de problème important, la seule solution est soit de reprendre l’avion, soit d’aller voir un autre chirurgien en France et payer alors cher une correction chirurgicale, alors que ce type de correction, si elle est nécessaire, fait partie du contrat initial entre le praticien et le patient en France. Le chirurgien français ne prend alors pas d’honoraires si une correction est nécessaire : c'est le cas du Docteur Gerbault, lorsque la première opération était une rhinoplastie primaire.

Les procédures légales en cas de complications

Enfin, en cas de complication grave, si une procédure doit être entamée afin d’obtenir un dédommagement, il existe des recours légaux dans la juridiction française. Les chirurgiens français ont l’obligation d’avoir une assurance en responsabilité civile et professionnelle, de la même façon que l’on est obligé d’avoir une assurance pour sa voiture. Ainsi, quoi qu’il arrive, le chirurgien français sera responsable et solvable en cas de mise en cause par une juridiction compétente. Aucun recours n’existe en cas d’opération à l’étranger, aucun accord juridique entre les différents pays, et donc presque aucune chance d’obtenir une compensation.


Quel pays choisir pour une rhinoplastie réussie ?

En résumé, au moment de faire un choix aussi sérieux et engageant que choisir son praticien pour un acte de chirurgie aussi délicat et complexe qu’une rhinoplastie, il est essentiel de bien peser le pour et le contre, de prendre son temps pour comparer plusieurs praticiens experts en rhinoplastie (que ce soit en France ou ailleurs), et de ne pas baser son choix uniquement sur le coût de l’opération. L’enjeu est ici non seulement d’avoir un beau nez pour le restant de ses jours, mais aussi de rester en bonne santé...

Le Docteur Gerbault opère régulièrement des patients en rhinoplastie secondaire, déçus d'une première rhinoplastie "low-cost" effectuée à l'étranger, ce qui au final revient plus cher pour le patient puisqu'il doit payer deux opérations plutôt qu'une.


Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur la chirurgie esthétique.

Date de publication :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.