Nez en trompette : rhinoplastie ratée ou simple mode ?

Nez en trompette

Les nez en trompette sont-ils une nouvelle mode ou bien la conséquence d’une rhinoplastie ratée ?

Qu'est-ce qu'un "nez en trompette" ?

Les nez en trompette représentent habituellement des petits nez creusés avec une petite pointe fine et remontée. Il s’agit d’une demande de plus en plus fréquente, notamment chez les jeunes femmes candidates à une rhinoplastie.

Les anciennes techniques destinées à obtenir des nez en trompette étaient à l’origine de déformations du nez qui faisaient faux : pointe du nez et ailes du nez pincées, rétraction des ailes du nez laissant percevoir l’intérieur du nez de façon excessive, l’ensemble donnant un aspect "opéré" du nez.

À côté de cela, certaines personnes se retrouvent avec un nez en trompette suite à une rhinoplastie primaire, alors que ce n’était pas du tout ce qu’elles souhaitaient.

Obtenir un nez en trompette, mignon et naturel

Bien que la majorité des personnes venant consulter le Dr Gerbault souhaitent un nez très naturel, certaines femmes rêvent d'avoir un nez en trompette et en font la demande en consultation. En réalité, il s’agit d’un petit nez plutôt creusé avec une petite pointe remontée et un affinement de la largeur globale du nez.

Les techniques de rhinoplastie ultrasonique et structurelle de pointe permettent d’obtenir ces résultats, notamment par des réductions plus importantes du dos du nez, tant dans sa hauteur que dans sa largeur, un abaissement de la racine du nez, mais aussi un remodelage spécifique de la pointe du nez par des sutures des cartilages de la pointe et l’utilisation de greffons cartilagineux de soutien.

Ce type de nez doit cependant avoir un aspect final qui ne fait pas nez opéré. En tout cas, c'est ce que souhaitent les patientes du Dr Gerbault.

Corriger les nez en trompette qui font faux et opérés

Il arrive aussi souvent de voir en consultation beaucoup de patientes avec un nez en trompette, très remonté, très pointu, qui fait faux, à la suite d’une rhinoplastie faite ailleurs. Souvent, ce n’est pas du tout le résultat qu’elles souhaitaient pour leurs nez.

Elles ont fréquemment été opérées dans des pays étrangers, notamment en Turquie où la mode est à ce type de nez. Généralement, on retrouve la même histoire de nez qui ont été plus creusés et remontés que ce qui était demandé avant l'opération.

Il est très compliqué d’abaisser et d'augmenter des nez trop réduits, et ces techniques font appel à des greffons cartilagineux, parfois pris au niveau costal, avec pour conséquence un nez globalement rigide. Ce type de rhinoplastie secondaire, réalisé en France, est beaucoup plus onéreux et risqué qu’une rhinoplastie primaire faite dans des conditions normales.

Il est préférable d’être extrêmement clair avec son chirurgien avant l’opération, ainsi que de faire des simulations avec lui pour éviter toute confusion, plutôt que de regretter après.


Dernière modification : 

4.9/5 - (49 votes)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

01 53 66 30 30
Prendre RDV
Nous contacter

Instagram Dr Gerbault