Lipofillings

Qu’est-ce qu’un lipofilling ?


  • De la graisse est prélevée sous anesthésie locale au niveau des zones de cellulite.
  • Le prélèvement du tissu graisseux est effectué de façon atraumatique par une micro-incision cachée dans les plis naturels, à l’aide d’une très fine canule d’aspiration.
  • Puis les cellules graisseuses sont « purifiées » et réinjectées dans le derme sous les rides, ou dans les tissus sous-cutanés pour redonner du volume.
  • Il s’agit donc d’un procédé naturel utilisant la propre graisse de la personne, ce qui évite tout rejet ou toute réaction adverse.
  • Les procédés actuels de purification permettent une survie de quasiment toutes les cellules graisseuses injectées et donc un résultat prédictible et durable.
  • L’inconvénient est le temps nécessaire au prélèvement et à la purification de la graisse, rendant le coût de l’intervention plus élevé.

Pourquoi avoir recours à un lipofilling ?


Les lipofillings facial sont réalisé dans de très nombreuses indications:

  • Le comblement et l’atténuation de certaines rides, notamment au niveau du visage
  • La restauration de « la plénitude » d’un visage amaigri ou lors des premiers stades du vieillissement facial
  • La restauration des volumes et des formes du visage : il peut s’agir notamment de la restauration d’un visage émacié par le vieillissement.

Le lipofilling est quasiment toujours utilisé en complément de liftings du visage pour corriger la perte des volumes graisseux du visage qui est la norme, sauf dans les visages de personnes en surpoids notable.

Il est utilisé sur de nombreuses zones du visage, car il existe une diminution homogène des volumes du visage lors du vieillissement facial.

Quelles sont les étapes pour faire un lipofilling ?


1/ La consultation,

  • Lors de la consultation, le chirurgien établit avec son patient le bénéfice esthétique escompté, les limites de la technique en terme de gain de volume, les avantages, inconvénients et contre-indications.
  • Une étude minutieuse, clinique et photographique est réalisée.
  • Il sera ainsi déterminé les zones de prélèvement de la graisse, ainsi que les sites receveurs.

2/ L’intervention,

  • Cette chirurgie est réalisée en ambulatoire, l’entrée et la sortie se faisant le même jour.
  • La durée de l’intervention est fonction de la quantité de graisse à réinjecter et du nombre de localisations à traiter. Elle peut varier de 30 minutes à 2 heures en cas de lipostructure isolée.
  • La lipostructure est habituellement réalisée sous anesthésie locale potentialisée par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse (anesthésie « vigile »). On peut aussi avoir recours à une anesthésie locale simple, voir à une anesthésie générale. Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d’une discussion entre vous, le chirurgien et l’anesthésiste.

3/ Les suites de l’intervention,

  • La récupération physique est habituellement rapide du fait du caractère léger et superficiel de l’intervention
  • Les suites opératoires sont généralement peu douloureuses, mais marquées par un œdème important et des ecchymoses pendant 1 à 3 semaines.
  • Il conviendra de bien tenir compte de l’importance de la gêne sociale entraînée par l’œdème et les ecchymoses, afin d’adapter sa vie familiale, professionnelle et sociale.
  • Il convient de ne pas exposer au soleil ou aux U.V. les régions opérées avant 4 semaines au moins, ce qui impliquerait le risque de pigmentation définitive.
  • Dans quelques cas, des imperfections peuvent être observées : correction insuffisante, asymétrie légère, irrégularités, ou au contraire, une correction excessive
  • Ces imperfections localisées sont, en règle générale, accessibles à une retouche ou un traitement complémentaire sous simple anesthésie locale.
  • Cette technique de transfert de graisse ne laisse pratiquement pas de cicatrices :  Lors du prélèvement du tissu graisseux de petites incisions cachées dans les plis naturels sont effectués, à l’aide d’une fine canule d’aspiration. Le transfert du tissu graisseux se fait à partir d’incisions de 1 à 2 mm à l’aide de micro-canules.
  • Le résultat final ne peut se juger qu’environ 3 mois après l’intervention, lorsque l’oedème a disparu.